Chine : La chasse aux cryptomonnaies est ouverte

Chine : La chasse aux cryptomonnaies est ouverte

La Chine a ordonné la fin du minage de cryptomonnaie dans la province du Sichuan. Cette dernière était le deuxième producteur de monnaies numériques dans le pays. De plus, il faut savoir que cette région possédait 90 % des capacités de minage de la Chine. Son brutal arrêt est un véritable coup dur pour une multitude de détenteurs de cryptoactifs. En Mai dernier déjà, la Chine avait d’ores et déjà interdit aux institutions financières, banques et également aux entreprises de proposer des services liés aux cryptomonnaies. En effet, le régime juge la cryptomonnaie trop volatile, capable de créer des instabilités boursières non négligeables. La Chine ne s’arrête malheureusement pas là. C’est en effet sept provinces qui sont concernées, tant pour des raisons écologiques qu’économiques.

Une chasse aux cryptomonnaies assumée

Ce véritable feuilleton qui a complétement secoué le monde et bouleversé ainsi le tarif des cartes graphiques. Ces dernières sont d’ailleurs actuellement vendues à des niveaux de prix indécents ! En Avril 2021, le bitcoin a atteint un nouveau record : 64 829 dollars. Ce qui signifie une progression de plus de 810 % en une seule année.

Il est intéressant de savoir que si une multitude de spéculateurs individuels ont essayé par leurs propres moyens de miner ce type de monnaies, l’essentiel du marché n’a absolument rien d’artisanal. De multiples officines peu scrupuleuses ont réussi à mettre la main sur des dizaines et des dizaines de cartes graphiques de génération Ampere. Ils les ont ainsi regroupées en clusters pour pouvoir constituer de juteuses fermes n’ayant absolument rien à envier aux élevages en batterie.

Chine : fermeture des fermes de bitcoins

Le gouvernement chinois n’apprécie pas du tout ce type d’installations, mettant en avant deux principales raisons :

  • Écologique : Il faut savoir que la Chine a un plan prévoyant d’atteindre la neutralité carbone d’ici cinq ans. Il est donc très important pour eux de mettre fin aux immenses fermes de minage. Cela constituerait, en effet, un moyen simple et rapide de réduire à court terme la dépense énergétique. Enfin, surtout d’en voir rapidement les premiers signes visibles, pour pouvoir montrer à la scène internationale son intention de mener à bien le projet et d’en tenir les délais.
  • Financière : Il est également intéressant de savoir que la Banque populaire de Chine, l’institution financière centrale du pays, a dernièrement souligné que les cryptomonnaies étaient en mesure de perturber l’ordre économique et financier normal. Elle stipule également que ces dernières engendrent un risque d’activités illégales et criminelles telles que notamment le transfert frontalier d’actifs illégaux ainsi que le blanchiment d’argent. De plus, elles portent, à leurs yeux, gravement atteintes à la sécurité des biens des personnes.

Ces derniers jours, les opérations policières se sont multipliées en Chine. Cela a commencé par les provinces de Mongolie, puis ensuite celles de Qinghai, Henan, Anhui, Gansu Xinjiang, et enfin Sichuan. Ce n’est plus qu’une question de semaines avant que ces mesures ne viennent s’étendre à l’ensemble du pays. L’action gouvernementale a fortement contribué, entre autres prises de position telle que notamment le soudain refus de Tesla d’accepter les paiements en bitcoins pour des causes environnementales, à faire chuter le cours de la cryptomonnaie . Actuellement, il est de 32 404 dollars. Soit exactement la moitié de son niveau record, qu’il avait établi il y a trois mois seulement.

Autres articles