À quoi sert une cryptomonnaie ?

Sommaire


  1. Le fonctionnement de la cryptomonnaie
  2. L’utilité de la cryptomonnaie


Les cryptomonnaies sont en plein essor à l’heure actuelle. Ces monnaies virtuelles sont limitées contrairement à l’argent que les banques centrales et les gouvernements produisent. Elles ont également l’avantage d’être plus fiables que la monnaie physique, car elles ne peuvent pas faire l’objet d’une contrefaçon. Mais à quoi servent les monnaies virtuelles ?

Le fonctionnement de la cryptomonnaie

La cryptomonnaie est libre et présente de nombreux atouts par rapport à l’argent traditionnel. Puisqu’elle n’est pas physique, elle n’est ni liée ni contrôlée par une banque centrale ou encore un gouvernement. Sa valeur ne va donc pas dépendre de l’inflation, mais repose surtout de la demande et de l’offre disponibles sur les marchés financiers. De plus, elle est vraiment facile d’utilisation.

Son fonctionnement est bien différent de la monnaie physique puisqu’elle est supportée par un réseau informatique, en l’occurrence la blockchain issue d’une technologie de pointe. De pair à pair, celui-ci se base sur des algorithmes ainsi que des cryptographiques. Il n’est autre qu’un registre qui stocke de manière hautement sécurisée toutes les informations. Il est alimenté par les utilisateurs de la monnaie en question.

Bien évidemment, cette base de données fait l’objet d’une surveillance. Les unités de la cryptomonnaie sont connues par tous les utilisateurs qui sont informés de la masse monétaire maximale. Son bon fonctionnement est assuré par un consensus des mineurs grâce à un procédé informatique en open source. Et aucun mineur n’a la possibilité ni les moyens de modifier le protocole sans avoir consulté les autres.

L’utilité de la cryptomonnaie

La cryptomonnaie est une alternative à l’argent traditionnel. Mais leur raison d’être n’est pas la même, car tout dépend du but de leurs créateurs. Certaines, notamment le bitcoin , ont été conçues pour être utilisées dans l’économie réelle. De ce fait, il peut donc servir à payer des services, des prestations et des achats de la même façon que la monnaie physique.

D’ailleurs actuellement, plus de 100 000 sites internautes acceptent le paiement avec cette nouvelle monnaie qui bouleverse le monde et l’univers des banques. Mais la validation de certaines cryptomonnaies varie selon les lieux et les pays. Certains ne les considèrent pas encore comme de l’argent qu’on peut injecter dans l’économie réelle, tandis que d’autres oui. Voici une liste des villes où les utilisateurs peuvent s’en servir.

À Berlin, en Allemagne, les étudiants ont la possibilité de payer leurs études avec des monnaies virtuelles. En effet, L’European School of Management and Technology accepte le bitcoin , l’Ether, le Dash et même le Litecoin. C’est aussi le cas à San Francisco, aux États-Unis, où un grand nombre d’hôtels et de restaurants se font payer avec la monnaie virtuelle. Et à Tokyo, au Japon, des milliers de magasins, dont le fameux Bic Camera, encouragent ce genre de paiement en raison de sa grande fiabilité. Quant à Dubaï, aux Émirats arabes unis, les propriétaires des appartements de l’Aston Plaza Crypto paient leurs achats en bitcoin .

Si certaines cryptomonnaies veulent devenir des alternatives aux monnaies traditionnelles, d’autres se concentrent surtout sur le marché du capital-risque. C’est la raison pour laquelle les investisseurs qui souhaitent s’y lancer doivent définir leurs besoins en la matière.

 

Autres articles